' . $conf_titre .'
Retour au programme
conférence

De l’État de droit à l’État de surveillance

Nous voyons aujourd’hui une répartition inédite du pouvoir prendre forme, cristallisée autour de la capacité à récolter et exploiter des métadonnées. Un nouveau régime de vérité contemporain se met alors en place, posant comme postulat que plus nous possédons de données, plus nous nous approchons de la “vérité”.

Dès lors ce nouveau régime de vérité est assortit d’un discours dominant formalisé autour d’une rhétorique du repli, de la peur, de la menace anti terroriste, légitimant ainsi la collecte massive de données et la surveillance généralisée.

'