[]
Accueil » Actualités

Formats ouverts à toutes les fenêtres

Formats ouverts à toutes les fenêtres
Conférences

Qu’est-ce qu’un format ?

Sur votre ordinateur, tous vos documents (musique, film, textes, etc.) sont stockés sous forme de nombres. On parle alors du numérique. Pour passer de vos documents à des nombres, il faut convenir d’un langage que l’on nomme format. Des exemples courants de formats sont indiqués dans les extensions des documents (.mp3, .avi, .txt, etc.) pour les reconnaitre facilement.

On peut alors considérer deux familles de formats :

  • les formats fermés. Ceux ci sont tels que l’éditeur d’un logiciel fait en sorte que lui seul puisse lire son format de fichier utilisé son logiciel. Nous retrouvons par exemple tous les formats docx, xlsx, etc. de la suite MS Office dans cette catégorie.
  • Les formats ouverts. Ceux là sont tels que tous les éditeurs puissent l’utiliser librement et sans restriction. La spécification du format est donc ouverte à tous. On dit alors que le format est interopérable. C’est le cas par exemple du format PDF d’Adobe, destiné pour l’impression, ainsi que tous les formats proposés par les logiciels libres.

Pourquoi favoriser des formats ouverts aux formats fermés ?

  • Tout d’abord pour avoir le choix du logiciel à utiliser pour ouvrir le document en question. Car on a tous des préférences d’utilisation et des habitudes qu’on ne souhaite pas voir changer avec chaque logiciel. Par ailleurs, si vous diffusez des documents que seul un certain logiciel peut ouvrir correctement, alors vous exprimez qu’il faut impérativement utiliser ce logiciel pour vous lire. Cela est d’autant plus dommage lorsqu’il existe des alternatives libres et gratuites équivalentes.
  • Pour la pérennité des documents. Avec un format fermé, les fichiers ne sont lisibles que parce que le logiciel de l’éditeur le permet. Si ce logiciel venait à disparaitre ou a ne plus supporter le format en question, personne ne pourrait plus, ni lire, ni modifier, vos documents. Serez vous capable de montrer vos photos numériques dans dix années ?
  • Pour réduire la fracture numérique. Les logiciels qui privent les gens au travers d’un format fermé coutent souvent très cher. Or, ne pas avoir besoin de payer des cents et des milles pour lire un document devrait être un droit. En fait, le rôle d’un format fermé est de tenir captive la clientèle de l’éditeur et ainsi garantir ses revenus.

Envie d’aller plus loin ?

À l’occasion de la Ubuntu Party 9.10, venez ainsi tout découvrir sur l’importance des formats, lors de la conférence de Thierry Stoehr, le dimanche 29 novembre 2009 à 17h. Thierry est notamment auteur de plus de 2000 billets sur son blog intitulé formats-ouverts.org.

Pour plus d’informations :

8 commentaires »

  • Alex said:

    D’ailleurs l’état a publié il y a peut de temps son : « Référentiel général d’interopérabilité ». C’est assez intéressant, il y a beaucoup de bonnes choses, même si les partisans du libre peuvent regretter que l’open document ne soit pas imposé.
    Voir l’article

  • Pili said:

    Mille fois d’accord.

  • Gut said:

    « Nous retrouvons par exemple tous les formats docx, xlsx, etc. de la suite MS Office dans cette catégorie »
    Tu es sur de ce que tu dis ? Tu ne confond pas avec doc, xls, ppt. Car xlsx, pptx, dox font partit de la norme ISO/IEC 29500:2008 appelé Office Open XML (qui est supporté par MS)

  • Jean-Charles Riquet said:

    Gut said :
     » « Nous retrouvons par exemple tous les formats docx, xlsx, etc. de la suite MS Office dans cette catégorie »
    Tu es sur de ce que tu dis ? Tu ne confond pas avec doc, xls, ppt. Car xlsx, pptx, dox font partit de la norme ISO/IEC 29500:2008 appelé Office Open XML (qui est supporté par MS)  »

    Oui je suis d’accord avec Gut, je ne veux pas troller mais j’aimerai bien comprendre la différence.

  • tshirtman said:

    Ces formats sont « pseudo-ouverts » en effet la norme définit un cadre global et l’essentiel du fonctionnement, mais permet d’un autre coté l’insertion de données non documentées (des « globs » binaires) dans un document, ce qui fait que supporter 99% des documents est sans doute possible, mais prétendre supporter 100% est impossible, vu qu’il peut y avoir des données totalement illisibles. C’était l’un des principaux griefs des commissions de nombreux pays, mais très (trop) peu ont pris le risque de voter contre, donc la « norme » est passé, alors que techniquement, elle n’aurait pas du être acceptée.

  • YoBoY said:

    Ha mais ils ont promis de ne pas poursuivre en justice si on cassait le code pour pouvoir utiliser ces petits morceaux :D

    Trêve de plaisanterie, de toute façon les format .docx et les autres ne respectent pas encore la norme de documents OpenXML votée par l’ISO. Donc on ne peut pas encore dire qu’ils soient ouvert (le pourra-t-on un jour vraiment…)

  • PoluX said:

    @Jean-Charles Riquet:
    D’une part, entre cette «norme» et un format ouvert il y a de la
    marge, voire même 6000 pages de marges s’appuyant sur les vestiges du
    passé d’un format verrouillé. Je t’invite à découvrir le document suivant (francophone) pour plus de détails, qui ont été largement disséminé sur la toile : http://www.noooxml.org/local–files/arguments/TheCaseAgainstOOXML-fr.pdf

    D’autre part, la norme ne dispose d’aucune implantation de référence à ce jour (si, c’est possible, mais on n’est plus à une irrégularité près dans un dossier où on parle ouvertement de corruption). Et en guise de corolaire à ça, non, le
    format de MS (docx et consorts) n’implante pas la norme ISO/IEC 29500:2008. C’est peut être certes voisin, mais ça en dit long sur l’interopérabilité made by Bricosoft.

    D’autres informations : http://www.april.org/fr/articles/communiques/pr-20080402.html

  • libre fan said:

    Bonjour,

    PDF d’Adobe n’est pas un format ouvert mais fermé et documenté. Sauf erreur de ma part. Pas du tout comparable à OGG par exemple ou ODF.

    Le format de M$ office promu au rang de norme par le pouvoir de la corruption (comme le rappelle PoluX) n’est pas fourni par M$ dans sa suite bureautique actuelle, donc c’est avec raison qu’on dit que DOCX est un format fermé.

    Merci en tous cas de faire l’apologie des formats ouverts. Même les libristes ne s’en servent pas toujours et ne nous en servent pas toujours :-/

    J’ai pondu un article Vivent les formats ouverts! à l’occasion de la Journée mondiales des formats ouverts.